Créer un compte

Point Situation Alimentaire n°175 - novembre 2015

il y a 4 ans

Début novembre, la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est à la baisse dans les 3 pays, notamment pour les céréales sèches.
 

Syntèse par pays

Niger : la tendance générale des prix est à la baisse pour les céréales sèches locales (mil et sorgho) et à la stabilité pour le riz. L’analyse spatiale des prix classe le marché d’Agadez au premier rang des marchés les plus chers, suivi de Tillabéry, Niamey, Dosso, Zinder et Maradi. L’analyse de l’évolution des prix en fonction des produits indique : i) pour le riz, une stabilité générale, ii) pour le mil, une baisse sur tous les marchés. Comparés à début novembre 2014, les prix sont globalement en baisse ou stables pour toutes les céréales.

Mali : La tendance générale des prix des céréales est à la stabilité, voire à la baisse sur plusieurs marchés. Seuls 2 cas de hausse ont été enregistrés : i) pour le maïs à Mopti (+6%) et ii) pour le riz local à Tombouctou (+3%). Ailleurs, les prix des produits sont en baisse ou stables. L’analyse spatiale par produit et par marché indique que les marchés les plus chers sont : Kayes pour le riz local, Gao pour le riz importé, Tombouctou pour le mil, le sorgho et le maïs. Comparés à début novembre 2014, les prix sont globalement en hausse.

Burkina : la tendance générale des prix est à la baisse pour les céréales sèches et à la stabilité pour le riz. Une seule hausse a été enregistrée pour le mil à Bobo (+8%). L’analyse spatiale par marché fait ressortir que le marché de Dori reste le plus cher pour l’ensemble des céréales. Comparés à début novembre 2014, les prix sont globalement stables pour le riz, en baisse pour le mil et en hausse pour le sorgho et le maïs.

> Télécharger le PSA n°175 (novembre 2015)

> Consulter la page des archives pour retrouver d'anciens numéros de PSA

découvrir le lien